C’est un malheur pour les fans des centres de jeux Sega , mais le géant de l’industrie s’est retiré de la scène des arcades japonaises après plus de 50 ans d’activité. Suite à la décision de vendre 85,1% de ses actions d’arcade à la société Genda , basée à Tokyo, la société a annoncé qu’elle déchargerait désormais le reste sur son successeur.

Le déménagement verra Sega Entertainment être entièrement renommé en Genda GiGO Entertainment, avec tous les points de vente Sega à l’échelle nationale renommés en « GiGO ». “Les magasins Sega à travers le pays vont changer leurs noms de magasins en GiGO, pour exprimer notre gratitude pour les 56 ans d’histoire de Sega et notre désir d’être une oasis qui étanche la soif des gens pour un vrai divertissement”, a déclaré le président de Genda, Hisashi Kataoka. « Nous allons commencer par Ikebukuro, Akihabara et Shinjuku. Puis à tout le pays.

Ce ne sont pas toutes de mauvaises nouvelles, cependant. Comme Sega Entertainment ne gère que des salles d’arcade, les visiteurs verront probablement encore des jeux Sega dans des centres de jeux, car la branche de la société qui fabrique et distribue les machines est différente.

Cette fin malheureuse d’une époque a mis du temps à venir, compte tenu de la durée pendant laquelle le Japon a conservé sa tradition d’arcade au milieu d’un passage au jeu à la maison. Même avant la pandémie, d’innombrables centres de jeux ont déjà fermé leurs portes, l’ emblématique point de vente Sega Akihabara Building 2 et la station Taito ayant tous deux succombé à de mauvaises affaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here