Les abonnés Disney + aux États-Unis et au Canada représentent un tiers, soit 42,9 millions, du total de 129,8 millions d’abonnés du streamer, a révélé la société pour la première fois mercredi dans le cadre de ses résultats du quatrième trimestre .

Sur le marché international du streaming de Disney, Disney+ et Star+ en Amérique latine ont attiré 41,1 millions d’abonnés, tandis que Disney+ Hotstar comptait 45,9 millions d’abonnés.

 

La société a également révélé ses dépenses en contenu par service de streaming pour la première fois. Selon les documents déposés auprès de la SEC, Disney a dépensé 920 millions de dollars en programmation et en production pour Disney+ pour le trimestre se terminant le 1er janvier 2022. Hulu a représenté 1,8 milliard de dollars en coûts de programmation et de production, probablement en raison des coûts de son service de télévision en direct, tandis qu’ESPN+ et d’autres services de streaming les plates-formes avaient 427 millions de dollars en coûts de programmation.

 

 

Disney a dépensé un total de 3,1 milliards de dollars en programmation et production de contenu pour le dernier trimestre.

Lors d’un appel avec des analystes mercredi, le PDG de Disney, Bob Chapek, a déclaré qu’il ne croyait pas que le streamer était au maximum aux États-Unis et au Canada et qu’il voyait de la place pour continuer à s’appuyer sur les franchises pour attirer de nouveaux abonnés dans la région. Il a également souligné l’ajout d’émissions de divertissement général comme Grown-ish et Black-ish à Disney + en tant que contenu susceptible d’attirer de nouveaux publics.

“Nous sommes loin d’être exploités dans chacune de nos principales franchises”, a-t-il déclaré, ajoutant plus tard que Disney souhaitait également maximiser son potentiel de succès mondiaux à partir de contenu local sur les marchés internationaux. “[Nous sommes] optimistes quant à l’avenir de Disney+, tant au niveau national qu’international.”

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here